Vous souhaitez passer à l’action, diversifier votre patrimoine et vous constituer un portefeuille en bourse.  Mais vous vous demandez quel courtier choisir pour investir en bourse ? La réponse à cette question semble a priori évidente mais il n’est pas si simple d’y répondre tant les offres sont variées. Comment trouver le bon partenaire de courtage ? C’est à cette question que je vais répondre dans cet article afin de vous donner toutes les clés en main pour ne pas vous tromper dans votre choix et éviter les erreurs que j’ai commises.

 

Quel est votre profil d’investisseur ?

 

Avant toute chose, vous allez devoir vous poser quelques questions dans le but de connaitre votre profil d’investisseur. Le choix du broker (courtier en bourse) dépendra avant tout de votre profil. Un investisseur qui souhaite placer une partie de son épargne dans des entreprises étrangères ne choisira pas le même intermédiaire qu’un investisseur souhaitant investir exclusivement dans des entreprises françaises. Il en est de même pour un investisseur actif qui prévoit de passer plusieurs ordres par semaine par rapport à un investisseur plutôt passif qui ne passera qu’un ordre par mois. Pour déterminer votre profil d’investisseur, posez-vous les bonnes questions :

  • Quel nombre d’ordres souhaitez-vous passer par mois ?
  • Sur quel marché souhaitez-vous investir ?
  • Quelles sont vos connaissances sur la bourse ?
  • Sur quel support souhaitez-vous investir ?
  • etc.

Tant de questions qu’il sera essentiel de se poser avant de mener une quelconque recherche sur votre partenaire en bourse. Je vous en dis plus sur votre profil d’investisseur dans l’article : Comment connaitre son profil d’investisseur ?

Lorsque votre profil sera déterminé, voici quelques autres points de vigilance afin de faire le bon choix.

 

Conseil 1 : Choisir un broker de confiance

 

Faites attention à qui vous confier votre épargne. De nombreux courtiers en ligne, avec une stratégie commerciale agressive, n’hésitent pas à afficher des promesses de gains et des tarifs défiant tout concurrence. À première vue, l’offre est alléchante mais peut rapidement tourner au cauchemar. N’hésitez pas à consulter le site de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) afin d’identifier l’ensemble des établissements à éviter.

 

Conseil 2 : Comparer les frais de courtages

 

Les frais de courtage, késako ? Il s’agit des frais que le courtier en bourse va prélever à chaque ordre. Dès que vous allez acheter une action, une obligation ou tout autre produit de bourse, le courtier va se rémunérer par l’intermédiaire de cette commission.  Les tarifs de ces frais sont très variables d’un courtier à l’autre. Ils dépendent de différents facteurs comme le nombre d’ordres passés, le montant de l’ordre, le type de compte auquel vous avez souscrit, etc. En général, les frais sont fixes ou correspondent à un pourcentage du montant de l’ordre passé.

Veillez à bien analyser ces frais car leur montant peuvent varier de manière très conséquente.

 

Conseil 3 : Identifier les droits de garde

 

Les droits de garde sont des frais de gestion de votre compte en bourse, prélevés par votre courtier.  Les courtiers en ligne affichent le plus souvent des frais de garde gratuits. En revanche, faites attention aux grands établissements bancaires qui ne sont pas spécialisés dans le courtage. Ils affichent souvent des frais de garde très élevés. Personnellement, je vous déconseille ces établissements, leurs tarifs sont souvent plus élevés que les courtiers en ligne avec un niveau de service similaire.

 

Conseil 4 : Attention aux frais supplémentaires

 

Pour finir, renseignez-vous bien sur les frais supplémentaires. Selon le courtier, des frais supplémentaires vous seront prélevés en plus des frais annoncés lorsque vous souhaitez acquérir des titres ou produits de bourse sur d’autres places de marché, selon le produit, selon le type d’ordre, etc.

Vous voilà avisé pour choisir le courtier le plus adapté à votre profil.

Partager l'article :