Ce qui repousse souvent les gens à investir dans l’immobilier, ce sont les impôts. J’entends souvent dire que l’investissement immobilier génère un revenu supplémentaire mais aussi plus d’impôts. Il existe pourtant des solutions. Je vais vous présenter la méthode CAP, pour enfin pourvoir franchir un cap de plus. Dans cet article, je vais vous présenter plusieurs solutions qui vous permettront de réduire vos impôts, voire ne carrément pas en payer. Voici les 3 options possibles si vous décidez d’investir dans l’immobilier sans vouloir payer d’impôts :

 

Solution 1 : C comme Créer un déficit foncier

 

Voici la première solution pour ne pas payer d’impôts : créer un déficit foncier. Mais c’est quoi le déficit foncier ? Lorsque les charges de propriété (travaux de rénovation, charges d’entretien, intérêt d’emprunt etc.) sont plus élevées que les loyers perçus, un propriétaire de biens immobiliers se trouve dans la situation de déficit foncier. Ce déficit foncier est imputable sur le revenu global dans la limite de 10 700 euros par an. Par conséquent, si vous réalisez des investissements avec des biens nécessitants des travaux, en ayant recours à l’endettement pour financer vos investissements, vous pourrez aisément profiter de cette solution. Par la suite, pour entretenir ce déficit, il est préconisé de réinvestir dans de nouveaux projets tous les 3 à 4 ans.

 

Solution 2 : A comme Achetez via une SCI

 

La seconde solution consiste à réaliser votre investissement via une SCI (Société Civile Immobilière), soumise à l’impôt sur les sociétés. Vous allez par conséquent placer le montant de votre investissement dans la société qui réalisera l’investissement. Votre investissement sera donc réalisé par une personne morale et non en nom propre.

L’avantage, c’est que la SCI n’a aucun lien particulier avec votre foyer fiscal, les revenus générés par la SCI n’entrent pas dans votre assiette fiscale. Les revenus locatifs encaissés seront soumis à l’imposition sur les sociétés. Cette solution est à privilégier dans plusieurs situations. Elle est particulièrement intéressante pour le contribuable entrant dans la tranche d’imposition assez élevée (au-delà de 30%). Ensuite, elle est également adaptée lorsque la première solution n’est pas possible. Pour finir, cette solution présente un très gros avantage, et pas des moindres, les investissements réalisés par la SCI ne sont pas intégrés dans votre taux d’endettement.

 

Solution 3 : P comme Profiter d’un dispositif de défiscalisation

 

Les dispositifs qui permettent d’investir dans la pierre en réduisant vos impôts ne manquent pas. Vous en avez sans doute déjà entendu parler. Dispositif Pinel, dispositif Borloo, dispositif Denormandie etc. Les différents gouvernements ont été relativement créatifs, que ce soit pour inciter les investissements dans les logements neufs ou dans l’ancien. Chacun de ces dispositifs présentent des avantages comme des inconvénients, mais surtout, ils ne sont pas tous à prendre. Malheureusement, il existe un tel nombre de dispositifs avec chacun des particularités bien précises que je ne pourrai pas vous présenter ici.

Maintenant dites-moi, si vous avez déjà réalisé un investissement immobilier, laquelle de ces solutions avez-vous utilisée ? Pourquoi ?

Partager l'article :