À mes débuts, je me suis très rapidement rendu compte que sans épargne, il est difficile d’investir. Pour s’enrichir, il faut nécessairement quelque chose à faire fructifier. Vouloir faire fructifier quelque chose qui n’existe pas, c’est comme vouloir faire pousser un arbre qui produirait des fruits régulièrement sans planter de graine. Comment voulez-vous récolter les fruits de vos investissements si vous ne planter pas la première graine, qui est l’épargne.

Le problème c’est qu’il est souvent difficile d’épargner chaque mois. Après avoir payé vos impôts, votre loyer ou crédit, l’électricité, le gaz, l’essence, les assurances, la nourriture, etc., il ne nous reste souvent très peu, voire pas d’argent à mettre de côté à la fin du mois.

Mon idée était de travailler plus pour gagner plus. Le problème avec cette idée, c’est que mon comportement n’avait pas changé. Plus je gagnais et plus je dépensais pour me récompenser et me faire plaisir. Au bout d’une année, j’avais réussi à épargner seulement 600 euros soit 50 euros par mois alors même que je gagnais près de 2 500 euros par mois.

Vous vous demandez sans doute comment alors mettre plus de 40% de son salaire de côté chaque mois si la solution n’est pas de travailler plus ou de gagner plus.

« Votre épargne ne dépend pas de combien vous gagnez mais de votre comportement. »

À vrai dire, le plus important n’est pas combien vous gagnez mais combien arrivez-vous à garder et comment utilisez-vous votre argent ?

Je vais vous partager mes secrets afin que vous puissiez également mettre, chaque mois, 40% de votre salaire de côté.

 

Conseil 1 : Se payer en premier

 

Avant même de payer votre loyer, votre fournisseur d’électricité et vos autres dépenses : prélevez votre part. Mettez en place un virement automatique chaque début de mois afin de vous payer dès que vous percevez votre salaire. Cela vous obligera à tenir un budget bien précis. Évidemment, il n’est pas question de se priver de tout, le but est simplement de se fixer un budget pour optimiser ses dépenses et éviter les dépenses inutiles ou superflues. Je vous explique tout sur ce point-là dans le secret n°2. Il n’est pas question également de se contraindre à un budget trop restreint et de piocher dans l’épargne par la suite ou de payer des agios. Généralement, en adoptant cette méthode, il est facilement possible de se payer minimum 10% sans trop d’efforts.

 

Conseil 2 : Analyser ses dépenses

 

Pour tout vous dire, votre capacité à vous enrichir dépendra également énormément de votre motivation et de vos objectifs. Si vous avez la volonté, votre capacité d’épargne sera encore plus conséquente avec la méthode que je vais vous présenter ici. Nous vivons dans une société ou le regard des autres est important. Pour être accepté par les autres, nous devons sans cesse être à la mode et détenir les dernières technologies. De plus, pour nous aider à dépenser toujours plus, nous sommes submergés de publicités, que ce soit dans les journaux, à la télé, dans les magasins et même dans la rue. Mon deuxième conseil est donc d’arrêter de dépenser les yeux fermés. Attention, je ne dis pas qu’il faut arrêter de dépenser votre argent mais plutôt d’avoir recours à une gestion raisonnée de vos dépenses. Posez-vous les questions suivantes : La dépense est -elle réellement nécessaire ? Si oui, pourquoi ? Par exemple, vous faites les magasins et vous craquez pour une veste originale d’une grande marque. Demandez-vous si vous en avez vraiment besoin. Allez-vous la porter régulièrement ? Ou alors va-t-elle finir au fond d’un placard ? Est-ce que cela vous procurera du plaisir à court terme ou à long terme ? Avez-vous déjà une veste similaire ?… Un tas de questions que l’on ne se pose pas forcément lors d’achat coup de cœur mais qui vaut la peine afin de maitriser ses dépenses et de pratiquer des achats raisonnés.

 

Conseil 3 : Optimiser ses dépenses

 

Vous avez appliqué les deux premières méthodes et vous souhaitez aller encore plus loin. Je vous avoue que vous avez déjà fait le plus gros du travail et que si vous arrivez à cette étape, c’est que votre volonté est réelle. Voici mon dernier conseil qui vous permettra d’optimiser votre épargne au maximum. Revenons sur vos dépenses. Les dépenses dites nécessaires, ne sont-elles pas trop élevées ? Nous avons souvent tendance à souscrire à des forfaits, assurances, abonnements, etc. qui, une fois souscrits, sont très rarement soumis à la concurrence ou remis en question. Très mauvaise habitude, il est parfois possible d’économiser de très belles sommes sur une année seulement en changeant d’assurance auto, de forfait de téléphone, de banque, etc. N’hésitez pas, tous les ans, à comparer vos abonnements, forfaits et autres par rapport aux offres actuelles (vous pouvez renégocier votre contrat ou changer de fournisseur). À titre d’exemple, j’ai changé de fournisseur pour la téléphonie et la box TV, j’ai pu ainsi économiser près de 1 000€ par an !

Enfin, en analysant votre relevé bancaire, tentez de repérer s’il n’y a pas des abonnements inutiles ou autres dont vous ne vous servez pas que vous pouvez résilier (ex : abonnement à un magazine que vous ne lisez jamais, ou à une chaine TV que vous regardez très peu). Faites également le tri dans vos assurances, parfois nous sommes trop couverts et nous payons des assurances pour des garanties similaires. À vous de jouer !

Partager l'article :