Vous avez franchi le pas ! Vous avez ouvert votre compte titres. Félicitations ! Il est temps désormais de se constituer un portefeuille boursier, mais vous vous posez beaucoup de questions. Sur quoi investir ? Quel titre choisir ?  Comment choisir ?

Dans cet article, je vais vous présenter les 4 critères à prendre en compte lorsque vous constituer votre portefeuille.

Avant toute chose, il est nécessaire de comprendre que l’argent que vous investissez en bourse sera soumis à l’évolution des marchés. Par conséquent, ne placez pas une somme d’argent dont vous pourriez avoir besoin. Vous pourriez être amené à vendre dans la précipitation, au plus mauvais moment, pour récupérer votre argent.

Entre autres, pour vous éviter un certain nombre d’erreurs fréquentes chez les débutants, je vous invite également à consulter l’article : « Les erreurs de débutant qui vous font perdre de l’argent ». Un article qui vous présente les 4 erreurs les plus courantes chez les débutants et qui peuvent faire perdre beaucoup d’argent.

 

Déterminer votre profil d’investisseur

 

Avant toute chose déterminer votre profil d’investisseur. Cela vous permettra de connaître la stratégie la plus adaptée à votre profil pour vous éviter bien des sueurs froides que vous ne désirez pas. Je vous laisse consulter l’article suivant pour en savoir plus : « Comment déterminer son profil d’investisseur ».

Maintenant que vous avez déterminé votre profil d’investisseur, je vais vous présenter 4 critères qui sont bien souvent liés, mais qui seront à prendre en compte lors de la constitution de votre portefeuille.

 

Critère 1 : L’horizon de placement

 

S’agit-il de déterminer la durée moyenne de vos placements sur les marchés boursiers. En règle générale, plus l’horizon de placement est court, plus il est risqué, et plus il demandera du temps. En réalité, c’est un métier à plein temps (daytraders). De plus, une étude américaine montre que 90% des daytraders perdent de l’argent. Personnellement, je vous déconseille donc un horizon de placement aussi court. Préférez des placements à moyen terme (2 à 5 ans) ou à long terme (au-delà de 5 ans) qui proposent une rentabilité plus élevée et un risque réduit, sous réserve d’avoir suivi mes conseils pour disposer d’un portefeuille diversifié. Surtout que la détention à moyen ou à long terme, vous procurera des dividendes pour les actions et des coupons pour les obligations. Des revenus réguliers que vous pourrez réinvestir.

 

Critère 2 : Le temps

 

L’investissement boursier est un investissement qui nécessite du temps. Tout d’abord pour l’acquisition de connaissances, la recherche d’informations et la sélection de valeurs mais également le suivi des valeurs. Sur ce dernier point, j’ajouterai que plus l’horizon de placement est court et plus cela nécessitera du temps. Si vous ne disposez pas d’énormément de temps, il sera préférable d’investir à moyen ou à long terme. Cela ne vous nécessitera que quelques minutes par jour. Enfin si vous ne disposez que de très peu de temps, privilégiez les produits de placement collectifs.

 

Critère 3 : L’aversion au risque

 

Sachez que le risque sera toujours présent lors d’un investissement boursier, comme pour n’importe quel investissement. Il peut cependant être réduit à l’aide de diverses techniques. Entre autres, la diversification du portefeuille qui entraine une diminution du risque ainsi que votre horizon de placement, qui permet sur un placement à moyen ou long terme de limiter la sensibilité aux « trous d’air » conjoncturels.

Garder en mémoire que le risque est graduel, plus l’actif présente un rendement élevé, plus le risque sera élevé.

 

Critère 4 :  La taille du portefeuille

 

Le montant dont vous disposez pour vos investissements en bourse est également un critère important. Sachez qu’un portefeuille inférieur à 2 000 euros sera difficile à gérer et finalement peu rentable. En effet, les frais de transaction viendront grignoter vos gains et le risque sera plus important, car vous pourrez très peu diversifier votre portefeuille. Or, la diversification est le moyen le plus simple et le plus efficace pour réduire les risques. Évitez donc les portefeuilles de moins de 2 000 euros et diversifiez votre portefeuille avec 5 à 10 valeurs. Ensuite, pour un portefeuille plus important, supérieur à 50 000 euros, envisagez une diversification sectorielle et géographique avec 30 valeurs différentes.

Partager l'article :