Nous connaissons tous des success-story incroyables d’entrepreneur qui d’une idée se sont constitué un empire : Mark Zuckerberg fondateur de Facebook, Steve Job fondateur d’Apple, Brian Chesky et Joe Gebbia fondateur d’Airbnb, Garret Camp fondateur d’Uber, Marcel Fournier et Jacques et Denis Defforey fondateur de Carrefour, etc. Parmi cette liste courte, vous avez sans doute reconnu des entreprises qui vous sont familière. Bien sûr, la liste ne s’arrête pas là et elle est encore longue si l’on souhaite les énumérer tous. Cependant, ce n’est pas le but de cet article. La question est plutôt : comment ces entrepreneurs, d’une idée simple ont construit un empire ?
Examinons quelques exemples de ces entreprises pour comprendre les clés de leur succès.

 

Facebook

 L’histoire de Facebook est sans doute l’une de plus connue des grandes entreprises. Elle a notamment fait l’objet d’un film The Social Network qui donne une version romancée de la création de Facebook. Je vous invite d’ailleurs à le regarder si ce n’est pas déjà fait. Ce film vous permettra de vous imprégner réellement de l’état d’esprit du créateur de Facebook, Mark Zuckerberg à ces débuts. Je ne m’attarderais donc pas sur sa création. Je souhaiterais vous raconter une autre histoire, moins connue, mais qui nous permettra d’apporter des éléments de réponse à notre question.

Cette histoire se déroule en juillet 2006 à San Francisco, un lundi matin. Deux investisseurs attendent Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, dans une salle de réunion au siège de Facebook. Il s’agissait de discuter sur une offre extraordinaire. En effet, Yahoo avait proposé de racheter Facebook pour un milliard de dollars. En juillet 2006, Facebook avait seulement entre 8 à 9 millions d’utilisateurs et perdait de l’argent. À vrai dire, ce n’est pas exactement l’entreprise que l’on achèterait pour un milliard d’euros.
La somme était tellement conséquente que les membres du comité de Facebook, Peter THIEL et Jim Beyer était convaincu que Mark Zuckerberg allait vendre.
Puis Mark Zuckerberg entra dans le bureau et déclara : « Ok, les gars, c’est juste une formalité, ça ne devrait pas prendre plus de dix minutes. Nous n’allons évidemment pas vendre ». Thiel et Breyer tentèrent de discuter avec lui en disant que la somme était conséquente et qu’il pourrait faire tant de chose avec cet argent. Mark Zuckerberg répondit : « Je ne saurais pas quoi faire avec tant d’argent. Je démarrerais un autre site de networking. Et je préfère plutôt celui que j’ai déjà ». Puis, il continua : « Yahoo n’a pas d’idée précise du futur. Ils n’ont pas donné suffisamment de valeur aux choses qui n’existent pas encore, ils ont sous-évalué notre entreprise. ».

Cette histoire démontre l’état d’esprit de Mark Zuckerberg. Il avait une vision : créer un site qui permettrait au monde entier de se connecter avec ses amis et ses proches n’importe où dans le monde. Il voyait grand et était convaincu que son idée de réseau social pouvait dépasser le milliard d’utilisateurs. De plus, il avait une idée précise comment valoriser son idée concrètement et était déterminé à atteindre cet objectif. La proposition que lui avait faite Yahoo, lui paraissait bien trop peu par rapport à sa vision de ce que son entreprise pouvait valoir. La suite, vous la connaissez, Facebook a réalisé 55 milliards de chiffres d’affaires pour un bénéfice net de 22 milliards de dollars. En 2019, on dénombre 2,5 milliards d’utilisateurs.

 

Uber

Vous connaissez sans doute cette entreprise, mais savez vous comment son fondateur a eu l’idée ? Si ce n’est pas le cas, je vais vous la raconter. Nous sommes à Paris en décembre 2008, Travis Kalanick et Loïc Le Meur, marchent dans les rues de Paris à la recherche d’un taxi pour les ramener à la conférence LeWeb. Ils n’en trouvent aucun. Travis Kalanick dit alors à Loïc Le Meur : « Ça serait bien quand même bien que je puisse commander un taxi en un clic à partir de mon smartphone ! ». Évidemment, Travis Kalanick n’était sans doute pas le premier à avoir cette idée mais ce sera le premier a en faire une entreprise. De retour aux États-Unis, il s’attela avec son ami Garret Camp à la création de l’application. Une fois l’application prête, ils firent un test avant de le déploier dans le monde entier.  Le test réalisé à New-York s’est révélé un réel succès et la suite vous la connaissez, Uber est actuellement présent dans 60 pays et plus de 400 villes et est évalué à plus de 120 milliards de dollars.

 

Carrefour

Au début, Carrefour a démarré son activité sous la forme d’une petite épicerie de 160 m² à Annecy. L’ambition des deux familles fondatrices, la famille Fournier et la famille Defforey n’a jamais été de construire un empire de la grande distribution comme on le connaît actuellement. Cependant, ils se sont rapidement rendu compte que le commerce du détail arrivait à bout de souffle et qu’un nouveau type de distribution allait naître et se substituer au commerce du détail en France.
Leur épicerie fonctionne tellement bien qu’il décide de créer un premier supermarché six mois plus tard et un second, 3 ans plus tard de 1 000 m². Lorsqu’un jour, ils décident de suivre les cours du théoricien Bernado Trujillo, le pape de la grande distribution et vont appliquer sa méthode avec un certain scepticisme. Sa méthode consistait à proposer une large gamme de produits à bas prix et proposer un grand parking avec de nombreuses places.
En 1963, ouvre le tout premier hypermarché en France sous la forme de ce concept. Cet hypermarché à Geneviève-des-bois dispose d’une surface de 2 500 m² et 400 places de parking. Ce test eu un succès incroyable et la suite de l’histoire vous la connaissez, Carrefour est composé de plus de 12 000 magasins dans plus de 30 pays.

Je ne pense pas qu’il est nécessaire de développer d’autres exemples. Vous avez sans doute déjà reconnu le point commun à la plupart de ces entreprises. À la tête de ces entreprises, il y a un homme qui ne souhaite pas uniquement créer un simple business, mais bien au-delà. Ces entrepreneurs ont une idée géniale ou une vision et ils voient généralement grand, très grand. Cette vision ou idée géniale est telle qu’elle va créer très souvent un tout nouveaux modèle économique et parfois bouleversé les règles actuellement en place. Je n’ai pas besoin de vous rappeler les protestations des chauffeurs de taxi lors du développement d’Uber dans nos grandes villes. Il en n’est de même avec l’apparition des grandes surfaces qui ont fait disparaître une bonne partie des commerces de proximité. Vous vous demandez sans doute comment avoir une telle idée ou avoir une telle vision qui a déjà animé ces grands entrepreneurs. Pour la plupart de ces entreprises géantes, leurs succès sont dus à une seule et unique raison. Elles proposent un produit ou service tellement supérieur à l’offre actuelle que tous les utilisateurs, professionnels ou non doivent l’utiliser pour ne pas rester sur la touche.
Vous devez donc vous posez une seule et unique question si vous souhaitez que votre idée devienne à son tour aussi un empire : est-ce que mon idée incarne un produit ou service qui est nettement supérieur à ce que les autres proposent sur le marché et arrive au bon moment pour faire en sorte que personne ne puisse sans passer sans rester sur la touche ?

 

Vous voulez aller plus loin ?

Je vous conseille de lire ces livres que j’ai déjà lus et qui sont très inspirant. Il s’agit d’histoire de fondateur d’entreprise qui un jour avait une idée folle ou une vision qui a changé les règles à jamais. Leur empire est tel qu’il est connu dans le monde entier.

 

 

Elon Musk : Tesla, PayPal, SpaceX : L’entrepreneur qui va changer le monde


Découvrez les commentaires du livre sur Amazon ici :
Elon Musk: Tesla, Paypal, SpaceX : l’entrepreneur qui va changer le monde / Edition enrichie

 

 

L’art de la victoire – Autobiographie du fondateur de Nike


Découvrez les commentaires du livre sur Amazon ici :
L’art de la victoire – Autobiographie du fondateur de NIKE

 

 

Steve Jobs


Découvrez les commentaires du livre sur Amazon ici :
Steve Jobs

Partager l'article :