Vous voilà prêt à vous lancer dans l’investissement immobilier, mais une question persiste. C’est sans doute la question que chaque débutant se pose au moment de démarrer dans l’investissement immobilier. Faut-il investir dans l’immobilier neuf ou ancien ? Question relativement simple de premier abord, mais plus complexe qu’on le pense.

On aura tendance à croire qu’investir dans l’immobilier neuf est plus avantageux que l’immobilier ancien, mais ce n’est pas forcément le cas. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

 

L’immobilier neuf : gage de sécurité ?

 

Les biens neufs sont pour la plupart des cas réalisés par un promoteur qui a les compétences techniques nécessaires pour réaliser correctement les travaux. De plus, l’achat d’un bien neuf permet de bénéficier d’une garantie décennale. Deux réels avantages pour un investisseur débutant, car ils permettent de garantir que le bien sera correctement réalisé. Il est vrai que pour les investisseurs débutant dans l’immobilier locatif, investir dans l’immobilier neuf procure un sentiment de sécurité. Cependant, ces avantages ont de nombreux inconvénients.

Premièrement, et vous l’avez déjà remarqué, le coût de l’immobilier neuf est largement supérieur à celui de l’ancien. Il est donc difficile d’être rentable avec un bien neuf. De plus, les nouvelles constructions ne bénéficient pas d’un emplacement privilégié. Elles sont souvent construites en périphérie des villes. Bien évidemment, il existe des projets de construction neuves en centre-ville, mais les prix seront encore plus élevés. Il sera, par conséquent, encore plus difficile d’être rentable.

Deuxièmement, le manque de flexibilité au niveau de l’aménagement peut poser un problème. Si vous souhaitez par exemple investir dans une colocation, la configuration du bien neuf pourrait être problématique et les éventuelles modifications de la configuration vous coûteront bien évidemment de l’argent.

 

L’immobilier ancien : une mine d’or ?

 

Comme vous avez pu le voir avant les biens neufs sont en apparence un gage de sécurité cependant, ils présentent un certain nombre d’inconvénients non-négligeables. Les investisseurs qui souhaitent être rentables ne choisissent pas des biens neufs pour investir dans l’immobilier. Pour être rentable et dégager un cash-flow conséquent, il n’existe rien de mieux que les biens anciens. En effet, il faut savoir que c’est l’immobilier ancien qui permet de se créer une rente.

Le bien ancien à un avantage de taille par rapport au neuf. Alors qu’investir dans un bien neuf permet de ne pas avoir de travaux à réaliser et une certaine sérénité, investir dans un bien ancien est une manière intéressante d’optimiser la rentabilité de son investissement locatif. En effet, comme j’ai déjà pu vu l’expliquer dans l’article :

=>  Comment générer un maximum de cash-flow avec des travaux 

=>  Comment investir dans l’immobilier sans payer d’impôts

Les travaux sont un moyen intéressant pour réduire votre imposition. Vos loyers, lorsque vous investissez dans un bien neuf seront lourdement imposés, car vous n’aurez que très peu de charge à déduire. Grâce au mécanisme de déficit foncier, vous allez pouvoir déduire les dépenses liées aux travaux de revenu locatif perçu.

Enfin, contrairement aux biens neufs, les biens anciens présentent un autre avantage : l’avantage de pouvoir réaliser des travaux sans coût supplémentaire et avec une liberté de pouvoir ajuster la configuration du bien à votre projet d’investissement locatif.

Pour conclure, si vous êtes à la recherche d’un bien que vous souhaitez optimiser au maximum en terme de rentabilité, il est préférable de privilégier l’investissement dans l’ancien.

Partager l'article :