Acquérir sa résidence principale est souvent considéré comme une étape à atteindre dans notre vie. On l’assimile comme symbole de réussite dans le monde actuel. Pourtant, selon votre objectif, l’acquisition de votre résidence principale pourrait faire capoter vos projets. Je vais vous expliquer dans cet article pourquoi il ne faut pas investir dans votre résidence principale. Pourquoi votre résidence principale est un passif et non un actif. En vous donnant mon point de vue et mes conseils.

 

« Je vais acheter ma résidence principale pour ne plus payer de loyers »

 

Dans notre conscience collective, nous assimilons toujours un loyer comme de l’argent jeté par les fenêtres.  Pourtant, lorsque l’on paye un loyer nous sommes en contrepartie logé. Vous ne jetez donc pas votre argent par les fenêtres, parce que vous avez droit à un service en contrepartie.

 

Lorsque l’on est propriétaire, on dépense plus d’argent que lorsque l’on est locataire

 

Souvent, lorsque l’on emprunte pour sa résidence principale, on emprunte au maximum de sa capacité d’endettement. Au prix d’achat du bien immobilier, s’ajoutent les travaux, les équipements etc. Il s’agit évidemment de l’acquisition de votre vie et vous n’en ferez pas d’autre, alors autant que l’habitat soit agréable à vivre. Évidemment, ces dépenses que nous ne rechignions pas à faire lorsque nous sommes propriétaire, nous ne les faisons pas lorsque nous sommes locataire.

De plus, être propriétaire implique également des coûts de possession. Les dépenses qui sont assumées par votre bailleur lorsque vous êtes en location devront désormais être supportées par vous-même, heureux propriétaire. Sans parler de la taxe foncière, que le bailleur paye quand vous êtes locataire et que vous devrez payer.

 

L’accès à la propriété nous prive de mobilité

 

Devenir propriétaire de votre résidence principale et s’implanter dans une ville limite considérablement le développement de notre activité ou de notre carrière. En effet, si vous désirez changer de localisation, vous serez dans l’obligation de soit louer, soit vendre votre bien. Le souci, c’est que les biens immobiliers acquis en tant que résidence principale sont rarement adaptés à la location. La superficie du bien est souvent trop grande, l’aménagement n’est pas prévu à la location etc. Il vous reste donc seulement la solution de la vente. Le problème, c’est qu’en général, nous sommes pressés de vendre. La vente devra se réaliser rapidement pour ne pas engendrer des coûts supplémentaires. Pour cela, vous serez prêt à concéder un prix de vente réduit, ou de vendre lorsque le marché immobilier sera au plus bas. Pour finir, être locataire permet de jouir d’une liberté non négligeable et permet d’éviter un certain nombre d’inconvénients lors d’un déménagement.

 

Pourtant, acquérir votre résidence principale peut être une bonne idée

 

Bien sûr, si vous n’avez pas défini de stratégie pour devenir financièrement libre, achetez votre résidence est toujours mieux que rien. Ce n’est pas une stratégie pour devenir libre, mais cela permettra d’avoir un patrimoine pour ses enfants. Par contre, si vous avez une réelle stratégie pour devenir libre financièrement, il est préférable de ne pas acquérir une résidence principale. Lorsque que vous achetez, vous allez vous endetter davantage et cela va limiter vos futurs investissements. Réalisez d’abord vos investissements locatifs, et uniquement lorsque vous aurez atteint votre objectif, achetez votre résidence principale.

Partager l'article :